Devenir torréfacteur #1: Comment se démarquer?

tablette plein de cafésÇa fait maintenant 5-6 ans que je m'intéresse au marché du café. Quand un nouveau torréfacteur démarre, j'entend souvent le même discours: 

"Nous n'étions pas satisfait de l'offre café au Québec, on a donc décidé de partir notre propre entreprise!"

Personnellement, je trouve ça plutôt ridicule comme vision d'entreprise. Premièrement, ce genre de message revient à dire qu'on boit tous de l'eau de vaisselle sans s'en rendre compte, drôle de façon d'attirer le client ;) Finalement, parce que ça crée une atmospère hostile dans le milieu, où chaque acteur reste de son côté de peur de révéler le secret de sa réussite.

De mon côté, après une couple d'années à travailler avec plusieurs torréfacteurs, je peux affirmer sans hésitation qu'il y a du très bon café cuit ici! Alors comment se démarquer avec Monark?

Mon approche, c'est d'écouter le client. Ce que j'ai compris, c'est que nos clients veulent se faire offrir une variété de cafés intéressantes, mais pas se faire dire comment le boire. Les gens veulent des cafés fun sans être compliqués. 

Pour nous, ça veut dire 2 choses. Nous souhaitons offrir une sélection de cafés qui plaira au maximum de monde possible. On va avoir des torréfactions plus foncées, d'autres plus douces. Des cafés costauds et riches, d'autres fruités et délicats. 

On veut également que notre emballage, qui est le premier contact que vous aurez avec nos produits, reflète le plaisir qu'on a à faire du café. Un visuel dynamique, une description simple de ce que ça goûte, sans trop de jargons. 

Maintenant, on sait ce qu'on veut, mais comment mélanger les terroirs de cafés et les méthodes de cuisson pour accomplir tout ça? Ce sera le thème du 2e Devenir Torréfacteur ;) 

- Xavier


Leave a comment